Retour à « Sophrologie&hypnose »

Un peu d’histoire.


Alfonso Caycedo né le 19 novembre 1932 à Bogota en Colombie d’origine basque espagnol.
Il est Médecin neuropsychiatre de nationalité espagnole.
La Sophrologie a été mise en application par son fondateur dès 1960 dans une clinique de Madrid. Son concepteur est le créateur de toutes les techniques, théories et concepts de bases de la Sophrologie. La Sophrologie est en constante évolution et de nombreuses techniques se développent dans le cadre de cette pratique qui se diversifie et vient répondre à de nombreux besoins personnels et professionnels.

Sources et origines


Médicale
Neurologie contemporaine : vigilance, tonus, réflexes, schéma corporel…
Relaxation : Schulz, Jacobson…
Psychologique
Phénoménologie existentielle : Binswanger…
Psychologie : Lacan, Freud, Jung…
Philosophique
Philosophie : Hegel, Husserl, Heidegger, Merleau-Ponty, Scheller…
Grèce classique : Platon, Hippocrate, Aristote, …
Orient : Bouddhisme, Yoga, Zen

La sophrologie en quelques mots


L’origine du terme « Sophrologie » se comprend en remontant historiquement à la Grèce antique et notamment aux dialogues du philosophe Platon qui utilisa le mot « Sôphrosunè » signifiant paix spirituelle, tempérance, repos.
Alfonso Caycedo, s’en inspira et créa le mot Sophrologie à partir de racines grecques :
SOS : Harmonie
PHREN : Esprit
LOGOS : Science ou Discours
Ces racines permettent de comprendre la richesse d’application de cette discipline, la sophrologie est à la fois une science et un art de vivre.

La Sophrologie, ses objectifs.

C’est une discipline permettant de développer, de dynamiser de façon positive nos capacités et ressources personnelles.
Elle utilise des exercices simples de respiration, de relaxation corporelle dynamique, de concentration et de visualisation positive et créatrice.
C’est un ensemble de techniques qui permet d’améliorer ainsi son existence au quotidien grâce à une meilleure connaissance de soi.
En Sophrologie, on renforce les structures positives de la personnalité.
La Sophrologie permet de développer et d’accroître les possibilités d’adaptation aux nouvelles conditions de vie en société, d’être plus en harmonie avec son environnement et avec soi.

Les principes essentiels.

Principe d’action positive : La méthode active seulement le positif de l’être. Quelque action positive que ce soit, sur n’importe quel élément de la conscience va avoir automatiquement une répercussion positive sur l’être tout entier.
Principe du schéma corporel comme réalité vécue : L’entraînement produit une transformation progressive de la vivance du corps : découverte, conquête et transformation.
Principe de la réalité objective : Le sophrologue doit être conscient, de sa propre conscience et de l’état de conscience de son client, ainsi que de l’aide qu’il peut apporter et de ses limites.
Principe de l’adaptabilité : Toutes les techniques qui composent la méthode doivent s’adapter à la réalité des personnes qui la pratiquent. Le sophrologue qui dirige la méthode doit réaliser des protocoles spécifiques pour chaque cas et chaque circonstance.
Que peut-on attendre de la pratique de la sophrologie, méthode dont les applications sont tout à fait appréciables au quotidien ?

La sophrologie produit des effets sur les trois dimensions de l’être.

Elle produit des effets sur le plan physique
Ce sont les premiers bénéfices généralement constatés, en terme de détente physique par décontraction musculaire. Au delà du relâchement musculaire, on constatera aussi une amélioration des tensions physiques parfois douloureusement perçues : douleurs articulaires, mal de dos, maux de tête, crispation de la mâchoire, douleurs abdominales…

Elle produit des effets sur le plan mental
Le recours régulier à des exercices de sophrologie régule le système nerveux, et retentit sur le flot des pensées qu’il devient possible de maîtriser, en particulier concernant la tendance à l’anticipation ou aux ruminations. Les personnes sujettes à une hyperactivité mentale pourront vivre plus facilement des moments de pause favorables à leur équilibre global. Cette faculté améliore notablement la qualité du sommeil. La détente mentale se répercute également de manière bénéfique sur les fonctions cognitives : vigilance, attention, concentration, mémorisation, analyse, synthèse, imagination, créativité…

Elle produit des effets sur le plan émotionnel
La sophrologie permet de prendre conscience. Elle est une véritable « école des émotions », qu’elle appréhende dans la bienveillance et la connaissance de soi. Mieux comprises, les émotions sont gérées plus sereinement. Cette approche retentit sur le comportement de la personne, sur sa relation à son environnement et aux autres. Elle se sent plus apaisée, plus équilibrée et plus confiante.

Le corps, le mental, la sphère émotionnelle « se souviennent » et intègrent ces réflexes, ces schémas et ces habitudes nouvelles. On aborde alors une dimension préventive, qui permet de retarder, voire de supprimer les réactions habituellement ressenties dans des situations stressantes ou angoissantes. Il n’est pas rare d’observer de véritables « transformations » chez des personnes, qui vont alors développer un abord plus équilibré et positif de leur existence. Une pratique régulière augmente la perception de ces effets bénéfiques et les rend durables dans le temps.

Pour qui ?

  • Enfants (techniques de sophrologie ludique)
  • Adolescents
  • Adultes
  • Personnes âgées
Ou plus généralement : pour toute personne à la recherche d’une meilleure harmonie personnelle pour vivre sereinement, dans l’équilibre et le bien-être.

Pourquoi ?

  • Pour vivre mieux son quotidien, se sentir à l’aise en toute circonstance, dans les situations nouvelles ou difficiles;
  • Pour développer une « présence à soi » saine et authentique, afin d’aborder la réalité telle qu’elle est et non telle qu’on la voit;
  • Pour retrouver la maitrise de soi, de son corps et de son esprit;
  • Pour recontacter, mobiliser et développer ses capacités afin de se donner les moyens de réussir ses projets;
  • Pour mieux se connaitre afin de vivre en accord avec soi.

Les indications

  • Gestion du stress, des émotions, de l’anxiété;
  • Troubles du sommeil;
  • Symptômes ou syndromes chroniques (fibromyalgie, acouphènes, allergies, rhumatismes, problèmes dermatologiques, baisse de moral…);
  • Gestion de la douleur;
  • Fatigue physique et/ou psychique, burn-out;
  • Accompagnement lors de passages difficiles de la vie ( intervention chirurgicale, traitement médical, deuil, divorce, maladie, vieillesse, fin de vie);
  • Développement de la confiance, de l’affirmation et de l’estime de soi;
  • Amélioration des capacités de concentration, de mémoire, de créativité…;
  • Préparation à la réussite de projet ou d’épreuve (examen, concours, compétition sportive, audition, entretien d’embauche, prise de parole en public…);
  • Accélération du processus de récupération (après une maladie, un examen, un traitement…);
  • Accompagnement de la grossesse et préparation à la naissance et à la parentalité;
  • Phobies;
  • Addictions (accompagnement de sevrage);
  • Gestion du poids;
  • Troubles du comportement alimentaire;
  • Troubles psychosomatiques;
  • Troubles sexuels;
  • Négociation et résolution de conflits…
Prendre rendez-vous Retour à « Sophrologie&hypnose »